Le blog de l'agence cjcom

Apprivoiser le référencement pour améliorer sa visibilité web

22 mars 2016

Fotolia_102675494_S-2

Nous avons souhaité faire un petit point sur le référencement naturel afin de chasser les idées fausses selon lesquelles le positionnement d’un site internet serait simple, rapide et efficient une bonne fois pour toutes.

Le positionnement de votre site dans les résultats de recherche repose sur 3 critères essentiels : la structure technique, les contenus et le maillage ou linking interne et externe. Si les algorithmes de Google, qui représentent 95% des recherches en ligne, évoluent régulièrement, les critères de référencement restent finalement assez stables.

La variation porte sur la pondération des critères. En effet, si jusqu’à maintenant le linking externe constituait l’accélérateur de votre positionnement, il est clair que la prime revient désormais au mix contenus/maillage interne. Nous n’aborderons pas aujourd’hui les techniques complexes de cocon sémantique mais sachez globalement qu’elles consistent à structurer et segmenter les contenus.

OPTIMISER LA STRUCTURE DE VOTRE SITE POUR UN MEILLEUR RÉFÉRENCEMENT

SEO concept with searching icons design, vector illustration 10 eps graphic.

Comme dit précédemment, la structure technique de votre site est un des points clés favorisant votre référencement naturel. Nous avons décidé de centrer notre propos sur 3 données non négligeables :

Tout d’abord, la structuration de vos URLs : lorsque votre URL contient des mots pertinents, elle fournit aux moteurs de recherche plus d’informations sur le contenu de la page. Choisissez une URL qui soit facile à comprendre pour les moteurs de recherche !

Ne négligez pas sa taille ! Google recommande de ne pas utiliser plus de 80 caractères…

Il est également important de surveiller la vitesse de chargement des pages : selon une étude réalisée (Arkamai), 40% des internautes quittent une page si elle met plus de 3 secondes à charger. Attention à ne pas concevoir des pages trop lourdes : optimiser leur contenu visuel (photos, illustrations) en les traitant en amont de leur mise en ligne, grâce aux logiciels Adobe.

Pour les vidéos, pensez à externaliser l’hébergement sur des plateformes de type Youtube.

Enfin, ayez le réflexe sitemap !
Qu’est ce que c’est ? C’est un fichier qui contient une liste enrichie des URLs internes à votre site web. Votre administrateur ou webmaster doit envoyer ce fichier à Google afin de déclarer la structure complète de votre site internet. Cette démarche doit être effectuée avant la mise en ligne du site et suite à d’importantes modifications de vos rubriques et contenus.

DONNER ENVIE AUX INTERNAUTES DE VISITER VOTRE SITE

Pour répondre à cet objectif, nous avons choisi de traiter 2 sujets capitaux.

Pour commencer, le balisage. Le HTML est un langage de balises.
Google ne voit pas les pages telles que les voyons. C’est justement à l’aide de ce « code source » qu’il peut effectuer la traduction d’une page et donc la rendre visible auprès des internautes.

Balise-titre, balise descriptive, balise image, titres des pages (niveaux H1, H2) : elles permettent la mise en forme et la structuration des contenus et certaines sont spécifiquement prises en compte par les algorithmes des moteurs de recherche : d’où l’importance d’être spécifiques et pertinents dans le choix de vos mots.

Cela est également valable dans le nommage de vos images. Par exemple, si votre image représente un schéma sur comment utiliser un abrasif, nommez-la ainsi : « schema-utilisation-abrasif.jpg ». Les moteurs de recherche interprèteront avec plus de précision le contenu de la page. Préférez comme séparateur de mots, les tirets (-) à l’underscore (_) : les moteurs de recherche ne considèrent pas l’underscore comme un séparateur. De plus, nommer l’image sans majuscule et sans caractères accentués.

La balise « alt », en complément du nom de l’image, permet d’associer un mot-clé ou une expression à une image. Les mots contenus dans les balises « alt » contribuent également à améliorer le référencement de votre site puisqu’ils permettent d’employer des mots-clés supplémentaires qui seront lus par les moteurs.
Pensez à les renseigner ! Vous les retrouverez sous le terme « nom alternatif ».

Le 2nd point concerne… les contenus de votre site.

infographics background seo optimization. SEO concept. Set icons

Le choix des mots-clés est capital : en plus de devoir être précis et contrer la concurrence, ils doivent être directement liés aux attentes des internautes (clients et prospects potentiels).

De quelles terminologies se servent mes clients pour décrire mon offre produit/service ? Par quoi sont-ils intéressés et quels termes utilisent-ils pour qualifier leur(s) besoin(s) ?

Pour répondre à ces questions, il est fortement conseillé de faire une étude des mots-clés. Cette étude consiste à les identifier en tenant compte des mots et expressions recherchés par vos publics cibles, de l’intensité de la concurrence et de l’analyse du degré de cohérence avec les contenus de votre site Internet. Vous pouvez notamment l’effectuer grâce aux outils Google.

Il est également recommandé de produire un contenu spécifique pour chaque page de votre site : une page = une offre produit / service. Cela vous permettra d’améliorer votre référencement tout en mettant en évidence la pertinence de votre offre.

PRIVILÉGIER LA QUALITÉ A LA QUANTITÉ

Là, nous parlons bien de linking. D’abord externe. Qu’est-ce que c’est ?
Il consiste à connecter des pages web entre elles à l’aide de liens. Une fois la destination des liens définie, ceux-ci pointeront donc vers les pages de votre site ; d’où le terme « backlinks » (liens entrants).

Mais attention, l’obtention de liens vers des sites pertinents est primordiale : apparaitre sur des sites non spammés, dans de véritables commentaires constructifs de blogs ou annuaires de références liés à votre secteur d’activités.
Pas d’idées ? Inspirez-vous de vos concurrents web et pensez à rediriger vos liens entrants (backlinks) vers les pages intérieures de votre site.

N’hésitez pas également, à être actif sur les réseaux sociaux et à ajouter des boutons de partage social comme Facebook, Google+, Twitter, etc.

Solliciter les médias presse de votre région ayant une forte notoriété et donc une fréquentation web conséquente (ex : Ouest-France). Un article sur votre entreprise dans leur « colonne », participera favorablement au référencement de votre site.

Et les liens internes ?
Dans ce cas, le but est de relier l’ensemble des pages de votre site entre elles : proposer un contenu spécifique pour chaque offre en soumettant à l’internaute de se rendre sur une page connexe, susceptible de l’intéresser.

CONCLUSION

Les techniques de référencement sont complexes et très variées. Il est difficile d’émettre un avis tranché sur la meilleure manière d’obtenir un référencement efficace.
Toutefois, quelques points d’accord existent sur l’optimisation interne, optimisation sémantique et optimisation externe. C’est ce que nous avons souhaité mettre en avant et vous expliquer à travers cette newsletter.

Pour découvrir un  exemple d’analyse suivi de référencement.